Epreuves automobiles sur la voie publique : un point d’attention permanent

Sécurité au quotidien
Rallyes
Depuis 1997, il existe au sein du SPF Intérieur, une Commission Rallyes qui examine de plus près les différentes courses organisées sur la voie publique.

Willy Heijens, Secrétaire de la Commission Rallyes : «Pendant les premières années, seules les épreuves et compétitions dans les agglomérations étaient examinées mais nous nous sommes vite rendu compte que des spectateurs qui doivent normalement tous se trouver dans les mêmes conditions de sécurité, assistaient à l’épreuve non seulement dans l’agglomération, mais aussi à l’extérieur de celle-ci. C’est pourquoi, à partir de 2003, toutes les courses se déroulant sur la voie publique ont été étudiées. Leur nombre s’élève à environ 80 par an et ¾ d’entre elles se déroulent dans la partie francophone du pays. 

Nous sommes par ailleurs confrontés depuis quelques années à des épreuves organisées sous d'autres appellations mais qui comprennent quand même certains aspects qui peuvent rendre la situation dangereuse pour le public, en particulier l’aspect vitesse. Le plan de sécurité de ces aspects fait également l’objet d’un examen minutieux.

Un changement de mentalité

Heureusement, depuis le début des travaux de la Commission Rallyes, un changement de mentalité a été observé sur le terrain. Surtout sous l'impulsion de la province de Flandre occidentale qui a rapidement instauré le périmètre de 10 mètres auquel le public est tenu à distance du parcours. Cette zone de 10 mètres a pour but de garder le public à une distance de 10 mètres et pas, comme c’est parfois le cas dans les épreuves à l’étranger, juste à côté du parcours. 

Il est parfois suggérer qu’il serait mieux d’interdire totalement ce sport, le risque est alors que ces épreuves soient organisées de manière illégale et dans des conditions dangereuses et je ne pense pas que ce soit l’objectif. Avec les organisateurs, les services de police, les bourgmestres et les gouverneurs de province, la Commission Rallyes essaie d’en faire un sport sûr où les accidents ne peuvent malheureusement jamais être vraiment exclus. »