Encadrement des VIP's

Sécurité au quotidien
Protection des VIP'sSommets européens
Des commémorations du centenaire de la 1ère guerre mondiale, aux sommets européens en passant par le défilé du 21 juillet, le Centre de crise accompagne les autorités locales et leurs services de police dans la préparation d’événements impliquant des Chefs d’Etats étrangers.
CP-Ops lors des commémorations à Ypres (source: @PZArroIeper)

Ce fut le cas fin mars de cette année où la Belgique en l’espace de 2 semaines a accueilli pas moins de 130 délégations étrangères de Chefs d’Etat et de gouvernement. Ou pour les commémorations du début de la 1ère guerre mondiale le 26 juin à Ypres et bientôt à Liège ou Mons.

Une approche coordonnée

L’ensemble des autorités et services impliqués se réunissent au Centre de crise. A côté de la ville ou commune, de la police locale et de l’organisateur vont se retrouver des représentants de la police fédérale, des services de renseignements, du SPF Affaires étrangères et des délégations étrangères pour établir ensemble les modalités de la visite des Chefs d’ Etats conviés.

Sur la base de l’analyse d’une éventuelle menace à l’égard des institutions ou des personnalités (ou d’un événement spécifique), menée par les services de police et de renseignements spécialisés, coordonnée par l’OCAM, des mesures préventives de sécurité sont décidées.

Une approche équilibrée

Un équilibre doit à chaque fois être trouvé entre les aspects de sécurité, de protocole et la réduction des nuisances à l’égard des riverains et des commerçants, suivant un principe de « ville accueillante ». L’objectif est également d’informer ces derniers au mieux et de limiter au maximum l’impact sur leur vie quotidienne, notamment en ce qui concerne la circulation routière, la fermeture temporaire de certains accès, etc.

Il est essentiel également de rappeler qu’au-delà de la mobilisation importante des effectifs policiers pour assurer la sécurité autour de ces événements, les fonctionnalités de base des services de police doivent continuer à être assurées.

Informer les citoyens

Les autorités locales directement concernées par ces événements se charge le plus souvent de la communication à la population via ses canaux.

A côté de l’information préventive des riverains (par exemple via la presse, le site internet de la commune ou un courrier), l’utilisation des médias sociaux par la commune ou la zone de police le jour de l’événement peut être un bon moyen de toucher les citoyens se trouvant à proximité des périmètres de sécurité.