4 – 5 juin 2014 : G7 en toute sécurité

Sécurité au quotidien
Mesures de protectionProtection des VIP's
Organisé par le Conseil européen, un Sommet du G7 aura lieu à Bruxelles les 4 et 5 juin prochain. Comme mesure préventive spécifique de sécurité : réintroduction temporaire du contrôle aux frontières intérieures afin de garantir la sécurité nationale.
Sommet G7

Du 4 au 5 juin 2014, la Belgique sera le pays hôte d’un Sommet du G7. Organisé par le Conseil européen, il aura lieu à Bruxelles, au Juste Lipse. Seront présentes au Sommet des délégations du Canada, des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon ainsi que des Présidents du Conseil et de la Commission de l’Union européenne. Par une approche intégrée et intégrale de la sécurité, tous les services et autorités compétents collaborent étroitement afin de veiller ensemble à la sécurité de la population et des personnalités étrangères présentes sur le territoire belge. 

Un G7 en toute sécurité, dans le respect de chacun

Comme pour tout Sommet international, une coordination tant au niveau stratégique qu’opérationnel est mise en place. Le Centre de crise mène une concertation et une collaboration renforcée avec tous les services et autorités (inter)nationales concernées afin de garantir la sécurité de tous, le droit à la liberté d’expression et de manifestation ainsi qu’une gestion négociée de l’espace publique.

La direction opérationnelle des dispositifs policiers mis en place sont quant à elle de la responsabilité du Chef de corps de la police locale de Bruxelles Capitale Ixelles. Celui-ci peut compter sur un appui des services de la police fédérale et des autres zones de la police locale.

Si des collaborations existent avec les services de sécurité étrangers pour préparer et veiller ensemble à la sécurité de leur Chef d’Etat, la sécurité des personnalités en visite incombe aux autorités belges, dans le cadre et les limites fixés par la Belgique.

Comme pour tout événement similaire, les autorités belges veilleront, comme à leur habitude, au respect de la vie normale et quotidienne de chacun.

 

Mesure spécifique de sécurité : réintroduction temporaire du contrôle aux frontières intérieures

En vue du Sommet du G7, il a été décidé de réintroduire temporairement le contrôle aux frontières intérieures. Ce contrôle sera possible du 1er au 6 juin 2014 aux frontières que notre pays partage avec les Pays-Bas, la France, l’Allemagne et le Grand-Duché du Luxembourg, mais aussi aux frontières maritimes et aériennes.

Cette mesure est en lien avec la réunion de ces 4 et 5 juin à Bruxelles des chefs d’Etat et de gouvernement du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des Etats-Unis avec les présidents du Conseil européen et de la Commission européenne.

Sur la base d’une analyse des risques menée par les différents services de sécurité et en raison du caractère sensible de ce genre d’événements qui ont déjà donné lieu par le passé à des incidents, il a donc été décidé d’appliquer les articles 23 et 24 du Code frontière Schengen, entre les 1er et 6 juin 2014.

Concrètement, cela ne signifie pas qu’il y aura des contrôles systématiques à toutes les frontières. Cette mesure ne sera donc que peu perceptible par le citoyen.

Ce contrôle temporaire aux frontières est essentiellement un moyen juridique qui peut être utilisé pour empêcher de potentiels fauteurs de troubles de passer la frontière pour rejoindre la Belgique depuis l’un des Etats membres de Schengen. Les contrôles seront uniquement menés sur la base de l’information policière disponible et avec pour seul et unique but de garantir la sécurité nationale.

 

Une grande expertise pour une efficacité reconnue

En tant qu’Etat hôte depuis 2002 de la quasi-totalité des Sommets européens, la Belgique a une longue expérience en matière de sécurité des personnalités et des institutions. Notre grande expertise en la matière est au service d’une efficacité démontrée depuis plusieurs années déjà.

Un équilibre doit à chaque fois être trouvé entre les aspects de sécurité et de protocole à ne pas négliger lors de telles rencontres internationales.

Il est à noter que ce même équilibre est également trouvé afin de garantir une vie quotidienne la plus normale qu’il soit aux riverains, commerçants et autres usagers de la Ville de Bruxelles et la Commune d’Ixelles, suivant un principe de « ville accueillante ».