Résultats du test d’alerte « multicanale » – 5 avril 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

Test d'alerte BE-Alert

Aux tests trimestriels habituels du réseau des sirènes, s’ajoute à partir de 2018 un test d'alerte mensuel de BE-Alert. Le test de BE-Alert est essentiel pour les autorités et les citoyens. Lors de ce type de tests, les autorités peuvent vérifier la procédure et son fonctionnement technique.

Ce 5 avril, vers 11h, la plateforme d’alerte BE-Alert a été mise à l’épreuve. Plusieurs campagnes d’envois de messages-tests ont été lancées en collaboration avec les autorités locales concernées :

 

1) Des tests menés à Namur, Aalter, Genk, Ichtegem, Moerbeke-Waas, Sint-Amands et Wachtebeke ont constité à envoyer dans une zone déterminée par les autorités communales, un message écrit ou vocal aux personnes inscrites à BE-Alert.

Communes          SMS        

Messages vocaux

Aalter 1.144  /
Genk 2.362 2.161
Ichtegem 2.776 1.828
Moerbeke-Waas 259 /
Namur 281 /
Sint-Amands 533 459
Wachtebeke 533 /

Sur 8.049 sms, 98% sont arrivés à destination. Sur 4.632 appels vocaux, 96% ont été écoutés.

 

2) Des tests menés à Namur toujours et à Lochristi, Lokeren, Moerbeke-Waas et Wachtebeke ont consisté à envoyer dans une zone déterminée par le Centre de crise en collaboration avec les autorités communales, un message SMS aux personnes présentes dans le périmètre au moment du test.

Communes   SMS  
Namur 24.063
Zone Lochristri/Lokeren/Moerbeke-Waas et Wachtebeke 23.170

Sur 51.449 appareils détectés dans les zones concernées, 92% ont reçu un sms.

 

Test des sirènes

Ce jeudi 5 avril 2018, le réseau des sirènes électroniques présentes autour des sites nucléaires et seveso a été testé en Belgique. 86,44% des sirènes ont correctement fonctionné.

  Nombre de sirènes Test OK
Liedekerke 113 104
Libramont 75 63
Ghlin 80 66
Jabbeke 9 8
Crisnée 128 114
Brasschaat 126 108
Total 531 459
Pourcentage   86,44%

Dans le cadre d’un choix stratégique technique et opérationnel, communiqué en novembre 2017, les sirènes électroniques vont être progressivement déconnectées et retirées du réseau pour faire place aux nouvelles technologies intégrées dans BE-Alert.

 

Information sur le test

Les citoyens concernés peuvent transmettre leurs remarques via be-alert@ibz.fgov.be.