Planifier, coordonner, informer

Terrorisme
Parmi les risques qui sont suivis de près par le Centre de crise, la menace terroriste occupe une place spécifique.

Le Centre de Crise identifie et suit non seulement les événements et incidents qui ont lieu sur le territoire belge, mais également les événements internationaux qui peuvent avoir une incidence en Belgique.

En cas d’acte terroriste ou de menace imminente, le rôle du Centre de crise est d'alerter puis de soutenir l’ensemble des autorités et services de secours et de sécurité afin de prendre collégialement les décisions nécessaires au vu de la situation.

 

 

Coordination de la lutte contre le terrorisme

La lutte contre le terrorisme nécessite la coordination et la concertation de différents services et autorités. Le Centre de crise est un acteur clé de cette coordination : membre du Comité de coordination du renseignement et de la sécurité (CCRS), il est également le représentant du SPF Intérieur au sein du Comité stratégique du renseignement et de la sécurité et, le cas échéant, au sein du Conseil national de sécurité (CNS).

Le Centre de crise participe aussi à d'autres organes de concertation et de coordination liés à la sécurité : Le Comité Fédéral pour la Sûreté du Transport Ferroviaire, l’International Ship and Port Facility Security (ISPS), le programme de protection des infrastructures critiques européennes (EPCIP) et un réseau d’information des entreprises contre les menaces terroristes et extrémistes (Early Warning System).

Gestion de crise et planification d'urgence

En cas d’acte terroriste ou de menace imminente, le rôle du Centre de crise est d'alerter puis d'aider l’ensemble des autorités et services de secours et de sécurité afin de prendre collégialement les décisions nécessaires au vu de la situation. Le Centre de crise met pour ce faire à disposition des autorités son infrastructure et son savoir-faire en gestion interdépartementale et en coordination de crises.

Carrefour d’informations pour les autorités

La Permanence du Centre de crise rassemble, analyse et diffuse aux instances compétentes, des informations urgentes de toute nature, dont celles relatives au risque terroriste en Belgique.

Cela passe notamment par l’envoi aux Zones de police de recommandations en terme de sécurité décidées sur bases de l’analyse de l’OCAM sur le niveau de menace.

Planifier la réaction des autorités

L'approche des situations d'urgence par les autorités est décrite dans des plans d'urgence. Cette planification des actions des autorités et de leur coordination, permet de pouvoir réagir le plus efficacement possible au moment d’une situation d’urgence.

La Belgique dispose d’un plan d’urgence national en cas d’attentats ou de prises d’otage terroristes. Une prise d’otage terroriste ou un attentat terroriste aura dans la majorité des cas un impact national et requerra une réaction immédiate. Ce genre d’événement nécessite une réponse des autorités judiciaires et administratives, avec une implication intégrée et multidisciplinaire des services de police et de renseignement, des services de secours et des autres services publics.

Informer les citoyens

En cas d’acte terroriste, le Centre de crise coordonne la communication des autorités afin d’alerter et d’informer les citoyens.  

A côté de la collaboration avec les médias, le Centre de crise utilise également ses propres canaux de communication avec la population : ce site web, les comptes Facebook et Twitter du Centre de crise, le cas échéant, un numéro d’information, tant pour l'information générale que pour l'information aux victimes et proches de victimes.

Le Centre de crise veille également à une information préventive sur le risque terroriste. Les citoyens peuvent retrouver des informations sur les bons comportements à adopter en cas d’actes terroriste sur www.info-risques.be.

 

Plus de détails sur l’ensemble de ces missions