Un Workshop sur la gestion des conséquences d’un blackout électrique

Planification d'urgence
Collaboration internationaleElectricité
Les 13 et 14 juin 2019, le Haut-Commissariat à la protection nationale du Gouvernement luxembourgeois organisait un workshop intitulé « Le Blackout de longue durée: gestion des conséquences, priorisation des besoins et méthodologies de planification » auquel le Centre de crise National a eu le plaisir de participer.

Ce colloque était organisé dans le cadre de la Présidence luxembourgeoise de l’Union Benelux (http://www.benelux.int/fr).

 

Opportunité

L’utilisation de l’électricité comme source d’énergie a pris de telles proportions dans notre société que sa disponibilité est devenue une condition nécessaire au fonctionnement socio-économique de la Belgique.

Le Centre de crise National travaille depuis des années sur le risque d’interruption de l’approvisionnement en électricité. Différents outils ont été développés pour soutenir les autorités à gérer les conséquences pour la santé publique, la sécurité civile et l’ordre public d’une interruption de l’approvisionnement en électricité de longue durée. Parmi ceux-ci, citons le Plan d’urgence national - Interruption de l’approvisionnement en électricité à grande échelle organisant la gestion au niveau fédéral et le Guide de planification d’urgence – Panne électrique de grande ampleur élaboré pour soutenir les Gouverneurs et Bourgmestres dans leurs travaux de planification d’urgence face à ce risque.

Vu les périodes à risques que nous avons connues les hivers passés, notre attention s’est essentiellement concentrée sur le risque de pénurie d’électricité. Le Centre de crise National souhaite à présent approfondir les travaux relatifs au risque de black-out électrique. Ce dernier a en effet été identifié comme un des risques cruciaux pour la société belge dans le cadre de l’analyse nationale du risque finalisée en 2018 par le Centre de crise National (plus de détails sur l’analyse des risques dans notre rapport d’activité 2018). Ce workshop représentait donc une opportunité à ne pas manquer.

 

Échanges

Nous avons pu échanger sur les conséquences attendues d’un black-out, sur les besoins essentiels de la population et partager les bonnes pratiques à adopter pour remédier au plus vite aux conséquences d’une telle interruption. Parmi les secteurs les plus vulnérables en cas d’indisponibilité prolongée de l’électricité figurent la distribution d’eau potable, les eaux usées, les télécommunications et les carburants. Autant de défis auxquels les autorités publiques, les secteurs et les citoyens doivent conjointement se préparer.

L’ensemble des acteurs ont reconnu l’importance de l’information préalable à la population. Il est important de veiller à sensibiliser les citoyens à se préparer à un tel risque et à adopter les comportements adéquats en cas d’indisponibilité prolongée de l’électricité. Cette démarche est entreprise par le Centre de crise National depuis plusieurs années. Des informations sur ce risque et des recommandations sur les comportements à adopter avant/pendant/ après une coupure d’électricité sont en effet déjà rassemblés sur la plateforme info-risques (https://www.info-risques.be/fr/risques/risques-technologiques/coupure-de-courant).

La communication de crise figure également parmi les sujets traités lors de ce workshop. A cette occasion, le Centre de crise National a pu, avec le SPF Economie et Elia (le gestionnaire de réseau haute tension belge) présenter la stratégie de communication élaborée dans le cadre du risque de pénurie d’électricité et ainsi témoigner de l’excellente collaboration entre tous les acteurs concernés par cette problématique nécessaire pour mener une communication adéquate.

Les échanges ont également porté sur les recommandations à transmettre aux infrastructures critiques en vue d’améliorer leur résilience. Une attention particulière a été accordée à l’impact sur le secteur de l’eau.