Se préparer face au risque

Planification d'urgence
Electricité
L’automne annonçant la baisse progressive des températures, les questions d’approvisionnement en électricité et sur le (nouveau) plan de délestage reviennent dans l’actualité. En Belgique, la sécurité d’approvisionnement en électricité s’est considérablement améliorée depuis l’hiver dernier. Mais le risque zéro n’existant pas, les autorités se doivent de préparer, d’actualiser et de peaufiner en continu leurs procédures et plans d’urgence. Etat des lieux et actions menées.

Etat des lieux de l'approvisionnement en électricité

La situation de la Belgique en matière d'approvisionnement en électricité s'est considérablement améliorée par rapport à l'hiver dernier. Bien que la capacité de production de la Belgique demeure restreinte en raison de l'arrêt prolongé des centrales nucléaires de Doel 3 et Tihange 2, et la fermeture d'une série de centrales conventionnelles, plusieurs mesures ont été prises  par le gouvernement afin de sécuriser l'approvisionnement en énergie pour l'hiver prochain. (plus d'info)

Il ressort des estimations d'Elia que grâce à ces mesures, et en cas de circonstances normales, les besoins en électricité tout au long de l'hiver prochain devraient être couverts. (plus d’info)  

Modifications et améliorations du plan de délestage

Le 16 septembre, la Ministre de l'énergie a communiqué sur les modifications importantes apportées au nouveau plan de délestage. Ces modifications ont été définies par un comité directeur composés de la DG Energie, Elia, Synergrid, le Centre de crise fédéral et les centres de crise régionaux de Flandre et de Wallonie. (plus d’info)
  

Planification d'urgence

Bien que la plupart des aspects et procédures du plan d'urgence de l'année passée soient conservés, la modification du plan de délestage reste un défi pour les autorités qui assurent la planification d'urgence et la gestion de crise. Le risque-zéro n'existant pas, il convient dès lors d'adapter leur plan existant.

Pour coordonner et faciliter ces adaptations, le Centre de crise a, courant juillet-août, développé un certain nombre d'outils de soutien (nouvelles cartes, nouvelles analyses d'impact, fiches de communication) qui sont mis à disposition des services publics fédéraux et régionaux ainsi qu'aux services fédéraux des gouverneurs. Ces derniers se sont chargés de la diffusion de l'information auprès des bourgmestres et assurent la coordination et le soutien ultérieurs aux communes dans leurs actions de planifications d'urgence autour du risque de délestage.