Rallyes : nouvelle réglementation en préparation

Planification d'urgence
Rallyes
Depuis 1997, il existe au sein du SPF Intérieur, une Commission Rallyes qui examine les différentes courses organisées sur la voie publique. En 2016, la Commission Rallyes s’attardera outre à l’étude des différentes épreuves automobiles, à faire évoluer la législation afin de garantir mieux encore la sécurité des spectateurs, et ce, en concertation avec tous les acteurs (organisateurs, autorités locales et services de secours).

Le nombre d’épreuves organisées en Belgique s’élève à environ 80 par an (¾ d’entre elles se déroulent dans la partie francophone du pays). Depuis quelques années sont également organisées d’autres types d’épreuves qui comprennent certains aspects qui peuvent rendre la situation dangereuse pour le public, en particulier l’aspect vitesse. Les plans de sécurité de ces événements fait également l’objet d’un examen minutieux.

Tout au long de ces années, ce sport n’a pas perdu en intérêt. Certaines épreuves attirent plusieurs milliers, voire des dizaines de milliers de spectateurs.

Une nouvelle réglementation en préparation

Depuis la dernière modification de l’arrêté royal de 1997 en 2003, la Commission Rallyes est confronté à des points et des problèmes qui nécessitent une modification de l’arrêté royal.

Un changement de mentalité a été observé sur le terrain, notamment par l’intégration progressive par les organisateurs de périmètres jusque 10 mètres auxquels les spectateurs sont tenus à distance du parcours, et la prise de conscience de ces derniers sur le respect de tels périmètres de sécurité.

La nouvelle réglementation généralisera cette zone de 10 mètres sur les lieux où le parcours se trouve à même niveau ou au-dessus de la pente de la route, afin de minimiser les risques pour le public.

Autre point d’attention, la canalisation des spectateurs qui n’est pas toujours évidente car il devient de plus en plus difficile de trouver du personnel d’encadrement, des stewards et des commissaires de route.

La nouvelle réglementation tentera de trouver une manière pour rendre la formation plus efficace sans pour autant dissuader les candidats potentiels ou pousser le cadre existant de stewards et commissaires de route à abandonner.

La Commission Rallyes continuera à travailler à l’adaptation de la législation afin que ce sport soit aussi sûr que possible pour les spectateurs venus assister aux épreuves.