PEGASE 2012 – Rapport synthétique publié pour informer

Planification d'urgence
Exercices
Les 20 et 21 novembre 2012, un exercice nucléaire de grande ampleur a été réalisé pour le site de la Centrale nucléaire d’Electrabel à Tihange. Reprenant les principales constatations et actions d’amélioration, un rapport synthétique est aujourd’hui publié afin d’informer chacun des leçons tirées de l'exercice.
Exercice nucléaire PEGASE 2012

Cet exercice « PEGASE 2012 » est qualifié « de grande ampleur » car des centaines de collaborateurs des autorités nationales, régionales, provinciales et communales, des services d’urgence et d’intervention ainsi que de l’exploitant du site, Electrabel, ont testé ensemble leurs procédures de réponse à une situation d’urgence nucléaire.

Plus qu’une obligation légale, les exercices de grande ampleur revêtent une importance particulière car ils permettent de tester la capacité de réponse des autorités par rapport à une situation d’urgence nucléaire ainsi que les interactions des instances qui seront activées dans le cas d’une situation d’urgence réelle. Cela donne donc l’occasion d’évaluer d’une façon plus objective l’état de la planification d’urgence et le niveau de préparation des autorités.

Si aucune participation ni action effective n’était attendue de la population, l’alerte et l’information de la population demeurent une priorité des autorités qui a tout particulièrement été testée durant cet exercice. En effet, tous les acteurs ont été soumis à une pression médiatique et citoyenne simulée par près de 185 étudiants et 28 enseignants (en journalisme et en relations publiques) de l’Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales (IHECS).

 

Le présent rapport a pour objectif de faire une synthèse des conclusions de l’exercice en reprenant les principales constatations et les actions d’amélioration envisagées sur 4 axes spécifiques :

  • Adapter la méthodologie d’exercice aux moyens disponibles
  • Opérationnaliser le Plan national d’urgence nucléaire
  • Optimaliser les Cellules de crise : alerte, mobilisation et fonctionnement
  • Informer pour sensibiliser

 

En outre, l’actualisation de l’Arrêté Royal du 17 octobre 2003 relatif au Plan national d’urgence nucléaire et radiologique pour le territoire belge sera lancée en 2013 afin d’y intégrer les enseignements tirés des exercices de ces dernières années, mais également de discussions et travaux menés aux niveaux (inter)nationaux en la matière et de l’évolution de la planification d’urgence et gestion de crise en Belgique.