PEGASE 2012 – Les plans et procédures d’urgence nucléaire testés pendant deux jours

Planification d'urgence
ExercicesNucléaire
Pendant deux jours (20-21 novembre 2012), s’est déroulé un exercice de grande ampleur simulant un incident à la Centrale nucléaire d’Electrabel à Tihange.
PEGASE 2012

Des centaines de collaborateurs des autorités nationales, régionales, provinciales et communales, des services d’urgence et d’intervention ainsi que de l’exploitant du site, Electrabel ont testé ensemble leurs procédures d’urgence. Un exercice intense et riche en enseignements pour améliorer encore la sécurité et l’information de la population. Une expérience inédite avec l’IHECS et ses étudiants saluée par tous.

Ces 36 heures d’exercice ont permis à chacun de confronter ses plans et procédures dans le cadre d’une simulation très réaliste et avec une interaction continue.

Organisation de l’exercice :

  • Par une organisation générale préparée depuis 2 ans, l’exercice a pu être mené jusqu’au bout afin de rencontrer réellement les objectifs fixés ; chacun ayant pu tester ce qu’il souhaitait ;
  • L’organisation et la réalisation de la pression médiatique et citoyenne par l’IHECS ont été professionnelles ce qui a permis aux autorités de réellement tester leur communication de crise.

Collaboration à tous les niveaux :

  • Une collaboration et implication de l’ensemble des services d’urgence et d’intervention autour des Gouverneurs concernés;
  • Des contacts et interactions constructifs entre les Gouverneurs et Bourgmestres concernés ;
  • Une implication exemplaire au niveau communal démontrée par un souhait des Communes informées mais non impliquées de prochainement pouvoir tester également leurs plans d’urgence ; ceci prouve la motivation et l’implication de tous face à une telle situation d’urgence ;
  • Pour l’exploitant, rapide mobilisation et bonne interaction interne également avec tous leurs intervenants (Management Electrabel CMCPB, Rôle 14 à Tihange, les cellules techniques…) ; la présence d’un communicateur d’Electrabel au côté des communicateurs au Centre de Crise National a permis une communication efficace ;
  • Centre d’accueil dans la caserne militaire à Marche-en-Famenne a pu être opérationnel dans les délais prévus (4 heures) ; excellente collaboration entre l’ensemble des intervenants (militaires, psycho-sociaux manager, membres de la Croix-Rouge et de la protection civile), chacun connaissant son rôle ;
  • Une capacité accrue de réactions aux problèmes socio-économiques (approvisionnement en électricité, survol de la zone, alerte Meuse,…).


Quelques éléments testés:

  • Nouvelle découpe de la zone de planification d’urgence très opérationnelle permettant une approche tactique efficace mais devant être couplée avec une information préalable à la population ;
  • Les médias sociaux intégrés pour la première fois dans un tel exercice de grande ampleur ont permis de prendre connaissance plus rapidement de ce qui vit au sein de la population confrontée à une telle situation d’urgence ; la communication des autorités a pu être renforcée par les médias sociaux ;
  • Une telle situation d’urgence nécessite une mobilisation importante en terme de personnel, pour lequel une rotation est nécessaire.

Une évaluation approfondie de l’exercice aura lieu dans les prochaines semaines afin de tirer tous ensemble les enseignements utiles à l’amélioration de la sécurité et l’information de la population.