Les communes testent BE-Alert sur base de la présence

Planification d'urgence
Be-Alert
Chaque premier jeudi du mois, les bourgmestres, les gouverneurs et le Centre de crise National ont la possibilité de tester BE-Alert. Aujourd'hui, quatre communes ont pu tester l'outil d'alerte sur base de la présence dans une zone déterminée.

La ville d'Anvers et les communes de Wetteren, Haaltert et Zottegem ont testé BE-Alert le jeudi 1er juillet sur base de la présence dans une zone déterminée. Tous les GSM situés dans une zone sélectionnée ont ainsi reçu un message de test de BE-Alert.

Test pendant un événement

A Zottegem, le test a eu lieu pendant un événement. Un des premiers à pouvoir être organisé depuis le début de la crise sanitaire. En effet, tous les jeudis d’été, les concerts du parc ont lieu à Zottegem. Les autorités locales ont saisi cette occasion de tester BE-Alert sur la base de la présence. Les visiteurs de l'événement ont ainsi reçu un message de test de BE-Alert vers 21 heures. Au total, 5487 SMS ont été envoyés.

Le test s'est également déroulé sans problème dans les autres communes. Au total, 79.448 SMS (dont 75.116 SMS sur base de la présence), 790 appels vocaux et 5911 courriels ont été envoyés.

Inscription

Bien que la technologie permette d'envoyer des messages basés sur la localisation, il est toujours primordial de s'abonner à BE-Alert. De cette façon, vous serez également prévenu si une situation d’urgence survient lorsque vous n'êtes pas chez vous.

Inscrivez-vous via www.be-alert.be