Le plan « vagues de chaleur et pics d'ozone »

Planification d'urgence
Vague de chaleur
Lorsque la température minimale moyenne est supérieure à 18°C et que la température maximale moyenne est supérieure à 30° C sur trois jours consécutifs, on parle de vague de chaleur. Pendant une longue période de forte chaleur, il peut également y avoir de hautes concentrations d’ozone dans l’air.

Le plan « vagues de chaleur et pics d'ozone »

Pour lutter contre les effets nocifs de ces périodes climatiques, les autorités fédérales et fédérées en Belgique, qui sont responsables pour l'environnement et la santé, ont mis au point un Plan Vague de Chaleur ; avec des mesures qui combattent les risques liés à une forte chaleur et à une concentration élevée en ozone.

Le plan comprend trois phases : une phase de vigilance, une phase d'avertissement (30°C pendant au moins 3 jours ou une concentration moyenne d'ozone horaire supérieure à 180 µg/m3) et une phase d’alerte (30°C pendant au moins 3 jours et un horaire des concentrations moyennes d'ozone au-dessus de 240 g/m3).

Ce plan montre comment on peut identifier les personnes vulnérables (les personnes malades, les personnes âgées, ainsi que les enfants en bas âge) et leur donner des conseils pour se prémunir contre les problèmes liés aux fortes chaleurs.

Quelques Conseils.

Lors des situations pareilles, il peut être utile de suivre ces quelques conseils.

Lors d’une journée chaude :

  • Exposez-vous le moins possible au soleil ;
  • Protégez-vous par l’application d’une crème solaire ;
  • Buvez suffisamment, de l’eau de préférence ;
  • Signalez au CPAS de votre commune les cas isolés qui nécessiteraient le passage d’une assistante sociale.

Pour les personnes les plus sensibles (les personnes asthmatiques, les personnes qui ont des problèmes respiratoires, les personnes âgées et les enfants en bas âge), le SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement recommande dans la mesure du possible :

  • De rester à la maison ;
  • De ne pas fournir d’efforts physiques ;
  • De ne pas ouvrir les fenêtres pendant la période la plus chaude de la journée soit entre 12 et 22 heures. Il faut ouvrir les fenêtres de préférence très tard le soir ou le matin, quand les concentrations sont retombées au plus bas.

Plus de recommandations sur www.info-risques.be

Impact sur l'eau ou sur le risque d'incendie.

Outre ses conséquences sur la santé, de longues périodes de chaleur peuvent avoir également un impact sur la disponibilité d'eau de distribution ou sur le risque d'incendie.

Dans certaines parties du pays des mesures de restrictions d'usage de l'eau ou d'interdiction de faire du feu sont d'application. Vous trouverez plus d'informations sur:

Liens utiles:

Avertissements de l'Institut Royal météorologique

Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE)