Lancement de Blue light Mobile PRIOR

Planification d'urgence
Lors de situations d'urgence, les communications opérationnelles sont vitales. L’évolution du contexte sécuritaire a amené ASTRID à renforcer ses moyens et à offrir de meilleures garanties de service.

Via Blue Light Mobile,  ASTRID propose aux services de secours et de sécurité en Belgique la possibilité d’utiliser l'ensemble des réseaux 3G et 4G commerciaux ainsi que l'accès à des app spécialisées. 

Les cartes SIM Blue Light Mobile PRIOR vont permettre à 6.000 acteurs de gestions de crise de rendre prioritaires leurs communications (vocales et data) par GSM.

Ces priorités se situent à deux niveaux :

  • Une mesure permanente : la préemption. Cela signifie que lorsque tous les utilisateurs ont accès au réseau, l’utilisateur Blue Light Mobile pourra 'dépasser' les autres utilisateurs.
  • Une mesure manuelle et exceptionnelle pour les situations extrêmes : dans l’hypothèse où les réseaux seraient saturés, une procédure dénommée « access class barring » pourra être déclenchée sur base d’un monitoring et d’une évaluation des gestionnaires de réseau GSM. Cette mesure retirera momentanément à un pourcentage d’utilisateurs classiques la possibilité d’accéder au réseau mobile. L’activation du monitoring et de la procédure se fera toujours via le Centre de crise. Le gestionnaire de crise devra cependant garder à l’esprit qu’une telle mesure pourra avoir impact sur d’autres actions (comme l'utilisation de BE-Alert).

 

Qui sont les 6.000 utilisateurs ?

Les cartes SIM Blue Light Mobile sont destinées aux services de secours et disciplines ainsi qu'aux personnes en charge de la planification d’urgence, les bourgmestres, les Parquets, le SPF Justice, la Douane, le Centre de crise et ses partenaires, ….

La répartition entre tous ces partenaires a été faite par le Comité Consultatif des Usagers d'ASTRID en tenant compte des besoins et de la dimension de chaque organisation.

A charge de ces organisations de répartir les cartes SIM en interne sur base de l'identification des fonctions-clé et l'analyse de leurs besoins.

L’ensemble des numéros seront rassemblés par ASTRID et le Centre de crise pour constituer un annuaire de crise.