Exercice plan d’urgence à la centrale nucléaire de Doel le 22 octobre

Planification d'urgence
ExercicesNucléaire
Le 22 octobre 2013 un exercice sera organisé simulant un incident nucléaire dans la centrale nucléaire d’Electrabel (groupe GDF Suez) à Doel. L’objectif des exercices plan d’urgence est de tester les procédures décrites dans les plans d’urgence et d’intervention afin de les évaluer par la suite.
Centrale nucléaire de Doel

Pourquoi s’exercer ?

Cet exercice est organisé dans le cadre du plan d’urgence nucléaire et radiologique pour le territoire belge avec les autorités fédérales, provinciales et locales compétentes ainsi qu’avec l’exploitant de la centrale nucléaire. 

L’accent est mis dans cet exercice sur la prise de mesures de protection, la prise d’échantillons dans les environs et sur l’information de la population.

Pour éviter une éventuelle inquiétude, la population locale est avertie de l’exercice. Les sirènes de la centrale nucléaire et le réseau de sirènes de l’Intérieur ne sont pas activés dans cet exercice.

Tester pour mieux protéger

Lorsque le plan d’urgence radiologique et nucléaire entre en vigueur – lors d’un incident nucléaire grave -  ceci implique l’engagement d’innombrables acteurs. Le test annuel (et la planification d’urgence en général) a pour objectif que les services de secours et tous les services potentiellement concernés peuvent mettre « en pratique » l’efficacité des procédures existantes et la collaboration interne.

Une évaluation détaillée des aspects testés est réalisée après l’exercice pour les adapter sur base de l’expérience acquise. Tous les services concernés restent ainsi vigilants pour l’amélioration permanente des procédures qui doivent être appliquées lors d’un incident réel en vue de la protection de la population.

Qui participe à l’exercice ?

L’exercice est organisé par la Direction générale Centre de Crise du Service Public Fédéral Intérieur, en concertation avec:

  • la Direction générale Sécurité civile,
  • les services fédéraux du Gouverneur de la Province de Flandre orientale et la Province d’Anvers,
  • l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire,
  • Bel V,
  • le Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire (SCK-CEN),
  • la centrale nucléaire Electrabel Doel.

Ils collaborent ainsi notamment avec les autorités fédérales et communales suivantes :

  • La commune de Beveren et la ville d’Anvers,
  • le service d’incendie, la police fédérale et locale, la Protection civile,
  • le SPF Santé publique et l’Agence Fédérale de la Sécurité de la Chaine Alimentaire (AFSCA).

Dans le cadre de la collaboration internationale, on prévoit aussi une diffusion de l’information vers les pays voisins et les organisations internationales (IE et AIEA).