Des fonctionnaires de planification d’urgence partagent ensemble leurs expériences

Planification d'urgence
Planification d'urgence locale
Chaque Commune, chaque Province, dispose de fonctionnaires de planification d’urgence chargés de préparer les plans d’urgence propres au territoire de leur autorité. Afin de partager leurs expériences et bonnes pratiques, de plus en plus, ces fonctionnaires ‘planu’ se rencontrent à l’exemple de l’ASBL « PLANU.be ».

Le jeudi 7 mai 2015, quelques 150 acteurs de la planification d'urgence, provenant de différentes communes et provinces de la Région Wallonne et de Bruxelles-Capitale, se sont rassemblés à Namur pour un colloque organisé par la toute récente ASBL « PLANU.be ».

L'Association Professionnelle des Fonctionnaires Planificateurs d'Urgence, ou « PLANU.be », a été créée en décembre 2014 « par des planus pour des planus en collaboration avec les disciplines »,  en partant du constat qu'établir un réseau à l'attention des Planificateurs d'Urgence, ainsi que des personnes chargées de la planification d'urgence, de la communication ou de la gestion de crise, devenait une nécessité pour permettre à chacun de ne pas rester seul dans sa pratique à réinventer ce que d'autres ont déjà mis en place.  En matière de planification d'urgence également, l'Union fait la Force ! 

L'objectif de cette ASBL, est de développer les compétences professionnelles de ses membres, insuffler un esprit de collaboration entre eux et faire mieux connaître et reconnaître la fonction de Fonctionnaire 'planu'  auprès des autorités et autres acteurs de la gestion de crise.

Les thèmes du colloque inaugurale du 7 mai étaient « Le travail quotidien du Fonctionnaire Planu » et « L'évolution des pratiques Planu à la lumière des retours d'expérience ».  La matinée, consacrée aux présentations, a permis aux différents intervenants de présenter leurs expériences et leurs attentes en matière de planification d'urgence en mettant l'accent sur le rôle particulièrement important du Fonctionnaire Planu que ce soit dans son travail quotidien ou dans le cadre d'une gestion de crise.  L'après-midi, au cours d'ateliers en groupes restreints, les participants ont eu l'occasion d'échanger sur leurs bonnes pratiques afin de repartir avec plein d'idées et de suggestions concrètes pour continuer leur travail, mais également avec un carnet d'adresses plus étoffé.