Coup d'oeil sur la révision de la législation en matière de planification d'urgence

Planification d'urgence
Plans d'urgence
Ces 10 dernières années, la planification d’urgence a connu une importante évolution où tout le monde a tenté, selon ses moyens propres, de se professionnaliser dans son domaine. Il est dès lors temps de mettre à jour la réglementation.

La planification d’urgence est indispensable à plus d’un titre : dans le cadre du travail quotidien des acteurs de la sécurité, pour l’approche interdépartementale et interdisciplinaire de nombreux risques, lors de la préparation aux incidents et situations d’urgence. La gestion de crise requiert une organisation structurée et flexible, nécessaire pour prendre des décisions, rapides mais/et bien réfléchies. La planification d’urgence et la gestion de crise se concrétisent d’ailleurs dans l’implication quotidienne et l’engagement de chacun qui, via des formations régulières et des exercices en situation réelles, veille à rester opérationnel.

Deux journées de pratique/workshops ont été organisées le 17 et 23 juin, à Wavre et à Ranst, au cours desquelles plusieurs pistes de réflexion ont été proposées au sujet de la révision de l’AR du 16 février 2006 relatif aux plans d’urgence et d’intervention. Pour une implication maximale de tous les niveaux impliqués en matière de planification d’urgence, les workshops étaient organisés en collaboration avec les différents services fédéraux des Gouverneurs.

Les thèmes suivants ont été abordés lors des différents workshops :  extension et création de pools dans la planification d’urgence, la fonction et les différents rôles des fonctionnaires de planification d’urgence, la collaboration multidisciplinaire, la réalisation et l’approbation des plans (plans généraux d’urgence et d’intervention et plans particuliers d’urgence et d’intervention) et, enfin, l’organisation du comité de coordination.

Lors de ces deux journées, les représentants de toutes les disciplines et les fonctionnaires d’urgence ont fourni un input (ré)novateur qui servira de base à la révision de l’AR planification d’urgence de 2006. Cette manière de travailler a pour objectif l’élaboration d’un AR revisé qui répondra aux besoins locaux et actuels en matière de planification d’urgence et de gestion de crise, d’abord sous la forme d’un cadre juridique large, qui sera par la suite précisé par des circulaires. Au cours des prochains mois, nous allons structurer, analyser et évaluer d’un point de vue juridique les informations recueillies.

Un moment de retrouvailles est prévu au cours de l’automne, au cours duquel les résultats provisoires des deux journées seront abordés. Nous communiquerons en outre via le site internet du Centre de Crise et la lettre d’information Sécurité quant à la suite des évolutions relatives à la révision de l’AR Planification d’urgence.