Hub national de coordination pour l'appui logistique dans le cadre de la crise du COVID-19

Fin octobre 2020, le Centre de Crise national (NCCN) a invité à lancer le Hub logistique national pour la Discipline 4 (D4-HubLogNat). Il s'agit d'une collaboration entre la Protection civile, la Défense et les réseaux des services d’incendie, avec le soutien du NCCN. L'objectif de cette structure de coordination est de renforcer et d'harmoniser la coordination nationale des différents besoins logistiques (non médicaux) dans le cadre de la crise du COVID-19.

Lors de la première vague de contaminations, la « Task Force Shortages » et le Bureau de coordination sous la direction de la Défense ont organisé la fourniture des moyens de protection, des appareils médicaux et du gel hydroalcoolique. Ces organismes ayant entre-temps cessé leurs activités, l'initiative a été prise de prévoir une coordination plus large entre les services d'intervention et les acteurs concernés.

La D4-HubLogNat relève de la cellule de gestion fédérale « COFECO », chargée de préparer et de coordonner la mise en œuvre des décisions stratégiques pour faire face à la crise. Si la possibilité d'une coordination monodisciplinaire sur le plan logistique est prévue par la réglementation en matière de planification d'urgence, de gestion de crise et de sécurité civile, c'est cependant la première fois que cette coordination est organisée au niveau national.

La nécessité d'une coordination nationale s'est fait de plus en plus clairement sentir étant donné que les besoins logistiques dans le cadre de la deuxième vague de contaminations se sont diversifiés, qu'ils se sont répandus géographiquement, sur une plus longue durée, et qu'ils persisteront probablement encore un certain temps. Les hôpitaux, les maisons de repos et de soins et les centres (semi-)résidentiels, ainsi que les services d'intervention et d'autres secteurs et métiers essentiels sont contraints de mobiliser le personnel disponible, de manière plus ponctuelle, en vue de remplir leurs missions premières. En confiant certaines tâches à d'autres services, ils sont en mesure de mieux garantir la continuité de leur service et de leur aide au citoyen, dans les conditions difficiles que nous connaissons actuellement. La fourniture et la mise en place d'infrastructures et d'équipements supplémentaires (par exemple pour le testing et le tri), le réaménagement ou la division de services (ex. COVID vs. non-COVID), le transport de moyens et la décontamination des bâtiments et véhicules, sont quelques exemples d'appui pouvant être organisé. Si le besoin concerne des soins médicaux, la D4-HubLogNat transfert immédiatement la demande au SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement, qui s'en chargera.

La D4-HubLogNat peut être mobilisée selon le principe de subsidiarité. Ce sont donc avant tout les niveaux local et provincial qui examinent (en continu) si des solutions sont disponibles.  En effet, une grande partie de la logistique est souvent organisée par le biais de moyens et contacts propres ou d'acteurs locaux (communes, zones de secours, Croix-Rouge, ...).  Si ces moyens ne suffisent plus, la Dir-D4 (ou éventuellement le coordinateur de planification d'urgence) peut, au niveau provincial, transmettre une demande par voie numérique au Hub national. Ensuite, le Hub examine si les services de secours publics - Défense, Protection civile, services d'incendie, ... - sont à même d'y répondre en termes de capacité, éventuellement après reconnaissance sur place ou moyennant une nouvelle répartition des moyens sur l'ensemble de la Belgique. En outre, il peut être fait appel au secteur privé, voire à une assistance de l'étranger dans le cadre du Mécanisme européen de Protection civile ou par l'intermédiaire de l'OTAN. Le Centre de Crise national facilite le fonctionnement du Hub en fournissant les outils et moyens de coopération numériques nécessaires (par exemple pour les fréquentes vidéoconférences) et en organisant la gestion de l'information (par exemple les dashboards, sitreps, ...).

Une vingtaine de demandes ont entre-temps été introduites ; celles-ci concernaient principalement un appui sous la forme d'une assistance pour l'accueil, les soins, la distribution de repas, la désinfection, l'infrastructure, les appareils et la gestion des stocks dans des maisons de repos et de soins ou des hôpitaux. Par ailleurs, le Hub fait également office de forum de concertation dans le but de coordonner les formes d'appui spécifiques, comme la décontamination des ambulances.

Dans une perspective plus vaste, le Hub se chargera de fournir un aperçu de la situation en termes de besoins logistiques, de capacité et de réaction et il examinera les évolutions en la matière. Il sera ainsi capable d'anticiper les besoins pour l'ensemble du territoire et pour de plus longues périodes. Sur cette base, une politique logistique pourra, le cas échéant, être mise en place pour la suite de la gestion de la crise du COVID-19.