Wetteren: 1 an après

Gestion de crise
ISPUTransports
Apprendre ensemble des obstacles rencontrés par la collaboration interservices. Retour d'expérience organisé le 7 mai par l'ISPU.

La journée d’information "Retour d’expérience sur l’accident de train de Wetteren" a été organisée ce 7 mai 2014 par l’Institut Supérieur de planification d’urgence (ISPU).

Comme à chaque retour d’expérience, cela n’a pas été seulement l’occasion de revenir sur l’événement qui s’est produit presque jour pour jour 1 an plus tôt, mais ce fut surtout l’occasion de relever une série de points qui ont pu être problématiques et d’identifier des pistes de résolutions.

 

Planification d'urgence communale 

Un premier point d’attention lors de cette journée d’information s’est porté sur la préparation des communes aux situations d’urgence. Il sera souvent avancé comme essentiel, l’intérêt de prévoir d’une part un centre de crise avec tous les éléments techniques nécessaires et d’autre part toute l’organisation de la structure communale pour pouvoir gérer une situation d’urgence (par exemple une équipe chargée du FAQ pour le centre d’information téléphonique). Ont été également abordés le listage de potentiels centres d’accueil (avec un possibilité d’accueil de nuit) ainsi que d’endroits susceptibles d’accueillir un poste de commandement opérationnel (PC-Ops).

Formation DIR-PC-OPS 

Au sein du PC-Ops, a été souligné l’importance de la présence de gestionnaires de crise bien formés. Actuellement, il n’existe pas de formation uniforme de Dir-PC-Ops, ce qui entraîne le fait que cette fonction est exercée de différentes manières. La détermination des missions de chacun devrait être déterminée au sein des nouvelles zones de secours.

Information de la population 

Le rôle des médias dans le cadre de l'information de la population ne peut être sous-estimé.  Notons que la province de Flandre Orientale dispose d’accords avec les Télé-diffuseurs régionaux et avec Radio 2, pour notamment insérer sur leurs écrans une bannière avec de l'information pour la population en cas de situation d'urgence. Ceci peut certainement être considéré comme une bonne pratique que pourrait reproduire d'autres provinces.

En outre il est important que les autorités continuent à répondre aux questions de la population même hors situation d’urgence. À côté de moments d'information dans les premières semaines après l'accident de train, il y a eu encore quatre grands meetings qui ont été organisés pour les habitants. Les citoyens doivent se rendre compte que leur bien-être reste une préoccupation.<?xml:namespace prefix = o />

Moyens spécifiques des services d'incendie

Il est ressorti de l’une des présentations de la journée d’information que des moyens spécifiques à la gestion d’incident de chemin de fer pour les services incendie ont été développés dans le cadre du projet Diabolo (autour de l'aéroport de Zaventem). C'est un progrès très positif, mais il est important que tout le monde puisse faire appel à ces moyens via un point de contact centralisé.

Information Management

Logbook en gestion de crise 

Lors de situations d’urgence, la rédaction d’un logbook est nécessaire mais pas facile à réaliser. Pendant une situation d'urgence, ce journal de bord permet d’avoir un aperçu complet de ce qui a été débattu et décidé. Il est donc important que ce logbook soit unique et visible depuis différents endroits (comité de coordination, PC-Ops, Centre de crise national,…). La province de Flandre orientale l’intégrera à l'avenir sur la plateforme OSR.

Cartographie de la situation d'urgence

Enfin pour conclure, on a pu se rendre compte au cours de l'accident de train de Wetteren de la nécessité de disposer d’une bonne cartographie. Il est important qu'au sein des différentes cellules (PC-Ops, CC, Centre de crise national,…), on fonctionne avec les mêmes cartes pour que tout le monde dispose de la même information. Actuellement, le SPF Intérieur travaille à un projet avec l'Institut géographique national qui pourrait éventuellement offrir une solution.

Aspects financiers d'une situation d'urgence 

Il y a nécessité de disposer d'une bonne vision des aspects financiers lors d’une situation d'urgence. Il n’est jusqu'à présent toujours pas claire qui peut payer quels frais et quelles procédures faut-il suivre pour obtenir le remboursement de certains de ces frais. Ces confusions peuvent handicaper le processus de décision. Des pistes ont été mises en avant dont la création d'un "Fonds catastrophe" pour tout type de situation d'urgence. A l’heure actuelle on doit souvent attendre plusieurs années dans le cadre d’une procédure judiciaire pour pouvoir réclamer une indemnisation.

 

 

Ceci était un aperçu des sujets principaux ayant été abordés lors de ce retour d’expérience. Pour plus d'information, n’hésitez pas à vous plonger dans les présentations des différents orateurs que vous trouverez ci-dessous.