Vigilance et mesures de sécurité maintenues à titre de précaution

Gestion de crise
Mesures de protectionTerrorisme
Le niveau 3 de la menace est prolongé jusqu’au lundi 23 février 2015. Le SPF Intérieur – Centre de crise national veille à la coordination des mesures de précaution et de protection pour la sécurité de tous.
Centre de crise national

Suite aux événements récents, et eu égard au contexte (inter)national de ces derniers mois, l’alerte terroriste a été élevée pour l’ensemble du pays au niveau 3 sur 4. Suite à une nouvelle évaluation communiquée ce lundi 9 février 2015 par l’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (OCAM), le niveau 3 de la menace est prolongé jusqu’au lundi 23 février 2015. En effet, les raisons qui ont conduit au relèvement du niveau de la menace sont à l’heure actuelle toujours valables. Cependant, il n’y a pour l'instant aucune information relative à une menace concrète en Belgique.

Le SPF Intérieur – Centre de crise national veille depuis lors à la coordination des mesures de précaution et de protection pour la sécurité de tous. Le Conseil National de Sécurité se réunira pour la première fois ce lundi 9 février 2015 pour faire un état des lieux de la situation.


Des mesures pour la sécurité de tous

Il y a un mois, le 7 janvier 2015, la ville de Paris était touchée par un attentat au sein de la rédaction de Charlie Hebdo et par une prise d’otages dans un supermarché juif. Depuis le 15 janvier dernier, plusieurs perquisitions sont menées en Belgique dans les milieux radicaux djihadistes par le Parquet fédéral en collaboration avec les Services de police et de renseignement.

Dès le 7 janvier 2015, le Centre de crise du SPF Intérieur a immédiatement pris à titre de précaution des mesures de sécurité pour différents lieux stratégiques. Le Centre de crise agit dans le cadre de sa mission au profit du Ministre de l'Intérieur et du Gouvernement belge : identifier et suivre en continu les événements (inter)nationaux afin de veiller à la sécurité de la population belge.

Suite aux perquisitions du 15 janvier dernier, plusieurs réunions se sont immédiatement tenues au Centre de crise national afin d’adapter les mesures de sécurité déjà prises à titre de précaution depuis le 7 janvier dernier. Tous les partenaires concernés se sont réunis au Centre de crise afin de prendre des mesures de précaution et/ou de protection appropriées. Pour des raisons d’efficacité et pour la sécurité des lieux et personnes concernés, les mesures de sécurité ne seront pas davantage détaillées.

Vu le maintien du niveau 3, les mesures de sécurité prises sont dès lors également prolongées. Ces mesures sont évaluées en permanence et peuvent être si nécessaire adaptées. Le Centre de crise invitera le cas échéant les partenaires concernés à une réunion où l'évaluation de la menace et les mesures sont débattues de manière collégiale.

Les autorités politiques, administratives et judiciaires ainsi que les services de police et de renseignements sont en alerte et suivent la situation de près. S’il faut être vigilant, c’est davantage à l’esprit civique de chacun qu’il est fait appel.


Une vigilance de chacun

Au quotidien, des mesures visibles et moins visibles sont prises afin d’assurer la protection de la population, des personnalités et des institutions en Belgique. C’est le rôle du SPF Intérieur - Centre de crise national.

Cependant, la vigilance concerne tout le monde et implique tous les acteurs de la vie publique, économique et sociale de notre pays. Chaque citoyen favorise l'efficacité de la mise en œuvre des mesures de sécurité et de protection prises à titre de précaution.

Afin de vous aider à (ré)agir au mieux, voici quelques bons conseils à suivre face à ce risque :
• Adoptez une certaine vigilance quotidienne ;
• Signalez auprès de la police locale toute activité suspecte, parce qu’elle vous semble inhabituelle, et qu’elle n’est pas caractéristique de l’endroit où vous vous trouvez ;
• Respectez les recommandations des autorités et services compétents, principalement dans les lieux publics en facilitant par exemple les accès des services d’urgence et d’intervention en cas d’incident;
• Si vous devez vous rendre à l'étranger, suivez également les recommandations données par les Affaires étrangères: http://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/