Une visite royale au Centre de crise National, lieu de coordination transversale des autorités belges face au COVID-19

Gestion de crise
Santé publique
Sa Majesté le Roi Philippe s’est rendu ce jeudi 4 juin au Centre de crise National (NCCN) pour comprendre davantage cette gestion de crise exceptionnelle. Il en a profité pour remercier les collaborateurs du NCCN qui contribuent à faciliter une coordination de nombreux partenaires.
Sa Majesté le Roi Philippe au Centre de crise National

Une mission en crise : au service de tous

Cette pandémie du coronavirus est exceptionnelle à bien des égards. Pour notre société déjà confrontée dans le passé à d’autres drames, ce sont des semaines de mesures renforcées et de solidarités constatées comme jamais connues auparavant.

Pour le NCCN, ce sont des dizaines de collaborateurs qui, depuis le 12 mars, veillent à un soutien 24h/7j des cellules de crise activées pour cette phase fédérale. Vu l’impact sanitaire et sociétal inédit, la mission du NCCN est un engagement au service des citoyens ainsi que des autorités fédérales, régionales et locales. Par une vigilance active et en tant que carrefour de l’information pour tous, il facilite la collaboration entre tous les acteurs impliqués avec comme objectif commun : protéger et sauver des vies.

Que ce soit le COVID-19 ou les attentats du 22 mars 2016, les menaces et les crises de notre société s’inscrivent de plus en plus dans un contexte global. En évolution depuis deux ans, le NCCN continuera à s’adapter à ces nouveaux risques du 21ème siècle pour répondre aux besoins vitaux de ses missions uniques et indispensables en crise, comme cette pandémie le démontre malheureusement.

Une coordination transversale pour une crise (inter)nationale

Dans l’écosystème de la sécurité au sens large du terme – safety & security -, le NCCN joue en effet un rôle unique en Belgique et ce, au bénéfice de ses partenaires :  être le lieu de la coordination multidisciplinaire, interdépartementale, interrégionale et internationale. Face au COVID-19, le NCCN contribue à cette gestion collégiale de crise des autorités. Depuis plus de 10 semaines, une coordination transversale s’est avérée indispensable pour agir ensemble contre le coronavirus et ses conséquences.

Cette gestion horizontale et transdisciplinaire des risques et crises est la démarche positive que le Centre de crise National poursuit depuis plusieurs années déjà face au cycle du risque. Cette approche a permis à chacun de s’échanger les informations utiles, de partager une image commune de la pandémie et d’opérationnaliser ensemble les mesures renforcées prises par le Conseil National de Sécurité élargi.

Une stabilité au cœur de la crise, un moteur de résilience pour l’avenir

En tant qu’autorité publique et avec ses pairs, le Centre de crise National a apporté dès le début de la phase fédérale une stabilité grâce à son organisation prévue pour ce genre de situation exceptionnelle. Les autorités politiques ont pu compter sur sa solide expertise depuis près de 3 mois.

Encourager et renforcer la résilience des autorités, des entreprises et des citoyens comme acteurs de leur santé, tels sont les défis qui attendent maintenant le NCCN et ses partenaires. Afin d’anticiper et de limiter au maximum l’impact possible d’une potentielle deuxième vague pandémique, il ne faut pas relâcher tous les efforts. Identifier et analyser les risques, prévenir et anticiper les situations à venir, tels seront les missions des collaborateurs du NCCN pour les semaines à venir. Ensemble, c’est possible !