Réouverture des écoles bruxelloises et des métros en toute sécurité

Gestion de crise
Mesures de protectionTerrorismeEvènements
Ces deux décisions permettent un retour à la normale souhaité par chacun d’entre nous. La sécurité de la population a été le principal objectif dans l’ensemble des mesures exceptionnelles prises depuis les attentats de Paris.

Depuis lundi, suite à une décision du Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-Présidents des Régions et Communautés concernées, les établissements scolaires de la Région de Bruxelles-Capitale ont fermé leurs portes dans le contexte de la menace terroriste établie à un niveau 4 par l’OCAM. Cette décision de fermer les écoles a été prise dimanche à titre de précaution.

Cette mesure ne signifiait en rien qu’une menace spécifique et concrète existe à l’encontre de l’une ou l’autre école. Toutefois, une telle décision a permis aux services des polices et à la Défense de concentrer leurs effectifs tant sur les lieux à forte concentration de personnes que sur les opérations judiciaires.

La  fermeture des écoles prolongée au mardi 24 novembre a été prise afin d’organiser le renforcement de la vigilance par les services de police autour des écoles à partir de ce mercredi 25 novembre et ce, toujours, à titre de précaution. Ce délais a permis également aux établissements scolaires d’actualiser le cas échéant leurs plans d’urgence interne et leurs consignes de sécurité, ainsi que leurs contacts avec leur zone de police.

Grâce à un appui d'effectifs supplémentaires de la police, une présence visible renforcée de services de police sera donc effective dès ce mercredi matin autour des établissements scolaires (crèches ;  écoles maternelles, primaires, secondaires ; hautes écoles ; universités ; établissements de promotion sociale). Chaque parent, chaque élève et chaque enseignant peut dès lors reprendre le chemin de leur établissement scolaire en toute sécurité et sérénité.

De manière générale, une vigilance accrue des services de police à l’égard de toutes les écoles du pays est effective depuis le lundi 16 novembre et l’évaluation au niveau 3 de la menace établie par l’OCAM dans le cadre des mesures générales de sécurité.

Il a également été décidé de permettre aux métros et pré-métros de circuler à nouveau de manière progressive, à partir de mercredi. En soutien des  services de police en charge de la sécurité du métro, des militaires viendront renforcer en suffisance leur surveillance. Consultez le site web de la STIB pour des informations précises quant aux lignes et stations ouvertes.

Ces deux décisions permettent un retour à la normale souhaité par chacun d’entre nous. La sécurité de la population a été le principal objectif dans l’ensemble des mesures exceptionnelles prises depuis les attentats de Paris. Une vigilance accrue et une visibilité renforcée des services de police, appuyés par la Défense, ont été effectives depuis l’évaluation de l’OCAM du lundi 16 novembre établissant un niveau 3 de menace terroriste pour l’ensemble du pays. Une vigilance de chacun contribue également à la sécurité de tous.