Exercice de Planification d’urgence nucléaire – IRE Fleurus

Ce mardi 20 novembre, a eu lieu un exercice nucléaire de grande ampleur sur le site de l’Institut des Radioéléments (IRE) à Fleurus. Cet exercice avait pour objectif de tester les grands principes récemment actualisés dans le cadre du nouveau plan d’urgence nucléaire et radiologique.

Alerte et activation des cellules de crise

Autour de 5h du matin et selon le scénario établi, un incendie s’est déclaré au sein de l’IRE Fleurus. Les différents services d’intervention se sont rapidement rendu sur place. Comme prévu dans le plan d’urgence nucléaire, les différentes structures de gestion ont été activées au niveau communal, provincial et fédéral. L’alerte et la mise en place des différentes structures en dehors des heures de bureau était un des objectifs de l’exercice.

Pendant cet exercice, des étudiants de la Haute Ecole Louvain en Hainaut (HELHa) ont exercé une pression médiatique et citoyenne afin de tester les différentes autorités concernées et l’exploitant du site. Ces journalistes fictifs publiaient, sur une plateforme sécurisée, des articles de presse et des messages simulés sur les réseaux sociaux.

 

Exercice interrompu

Mais même lors d’un exercice, les différents acteurs doivent rester vigilants face à la réalité. En effet, ce matin, la situation relative aux « Gilets jaunes » a été suivie de près. Depuis plusieurs jours, les autorités compétentes suivent du coin de l’œil l’évolution par rapport à l’approvisionnement du pays en carburant.

Le Gouverneur du Hainaut a décidé, dans le courant de la matinée, d’activer une réelle phase provinciale afin de pouvoir gérer au mieux les blocages et leurs conséquences. Le Centre de Crise soutient donc le Gouverneur dans la gestion des évènements.

Le déclenchement de la phase provinciale a rendu impossible la poursuite de l'exercice nucléaire. En concertation avec la direction de l’exercice, il a été décidé d’y mettre fin plus tôt.

 

Evaluation de l’exercice

Malgré le temps de jeu limité de cet exercice, celui-ci fera tout de même l’objet d’une évaluation au cours des prochaines semaines. Le centre de crise souhaite remercier toutes les personnes impliquées dans l'organisation pour leurs efforts au cours des derniers mois.