Réduisons solidairement notre consommation d’énergie

Electricité
Le risque de pénurie d’électricité existe bel et bien pour cet hiver. Pour éviter l’activation du plan de délestage qui reste la mesure ultime, il est nécessaire d’encourager le grand public à réduire sa consommation d’énergie.

Depuis cet été, le risque de perturbation de l’approvisionnement en électricité cet hiver a été très souvent abordé par les médias nationaux. Des conférences, journées d’information et des séminaires sont organisés partout dans le pays et il semble que l’intérêt pour ce risque ne disparaîtra pas de si tôt. Qu'en est-il?

Analyse des risques

En raison d’une combinaison de deux importants évènements imprévus, à savoir l’arrêt simultané de deux réacteurs nucléaires pour des raisons de sécurité (Doel 3 et Tihange 2) et un incident technique qui a entraîné l’arrêt du réacteur Doel 4, près de 27% du parc de production belge est actuellement indisponible.

Bien que cette capacité de production réduite soit partiellement rattrapée par la réserve stratégique de 850 MW (1 MW. = 1 megawatt ou 1 million de watt) mise en place par le précédent gouvernement, toutes les analyses du gestionnaire du réseau de transmission belge ELIA indiquent que si la situation ne change pas, la sécurité de l’approvisionnement ne peut pas être garanti pendant une vague de froid.  En effet, lorsque les températures baissent la consommation de l’électricité augmentent. Dans une telle situation, le risque de manque d’approvisionnement en électricité se situe principalement entre 17h et 20h lorsque la consommation est traditionnellement la plus élevée en Belgique.

La récente reconnexion au réseau, pendant la nuit du 19 au 20 octobre, de la centrale nucléaire de Tihange 1 ne change rien à cette évaluation du risque. Sa mise à l’arrêt pour entretien et sa nouvelle disponibilité pendant l’hiver a en effet été intégrée dès le départ aux analyses d’ELIA.

Conséquences

Vu que la pénurie d’électricité peut nécessiter l’activation du plan de délestage et donc perturber l’approvisionnement en électricité, une pénurie d’électricité entraine également des risques pour le bon fonctionnement de la vie socio-économique du pays :  le maintien de l’ordre public, la sécurité civile et la santé publique (Conséquences d'une coupure de courant).      

Par conséquent, les bourgmestres, les gouverneurs, le Centre de Crise national, les services d’intervention et de nombreux acteurs socio-économiques collaborent intensivement pour analyser l’éventuel impact d’un tel délestage et définir une stratégie de crise en la matière Délestage: les autorités se préparent.

Nonobstant le fait que les autorités concernées prennent leur responsabilité en se préparant à la gestion d’une telle situation d’urgence, l’activation du plan de délestage reste la toute dernière solution pour éviter un black-out (un délestage général du système électrique). 

 

        

Lancement de la campagne Off-On

Avant de devoir passer à cette action “extrême”, toutes sortes de mesures peuvent être prises pour diminuer la consommation d’électricité et ainsi maintenir l’équilibre avec l’offre disponible.  Pour y parvenir, tout le monde, toutes les autorités, entreprises et citoyens devront apporter leur aide. Ce n’est qu’en diminuant de manière communautaire et solidaire notre consommation que nous pourrons éviter l’activation du plan de délestage en cas de pénurie.

Pour stimuler ces contributions collectives et encourager tout le monde à assumer ses responsabilités sociales dans un souci de solidarité, les 4 ministres de l’Energie (la ministre fédérale de l’Energie, Marie-Christine Marghem, la Ministre flamande de l’Energie, Annemie Turtelboom, le Ministre wallon de l’Energie, Paul Furlan et la Ministre bruxelloise de l’Energie Céline Fremault) ont lancé le 3 novembre dernier une campagne de sensibilisation “Off-On”.

Via cette campagne seront également donnés des conseils sur la manière de se préparer et réagir face à une coupure de courant.

Le succès de cette action pour éviter une pénurie électrique dépendra de la participation et du soutien qu’elle obtiendra de la part des citoyens et des différents acteurs sociaux et privé.

Par conséquent nous vous encourageons à participer et partager cette campagne.

Vous pouvez vous rendre sur le site web www.OffOn.be pour voir et partager les mesures pour diminuer notre consommation et éviter ainsi l’activation du plan de délestage.