Recherches et réseaux

ISPU
Planification d'urgence
L’ISPU joue un rôle dans l’échange des idées et expériences par sa participation à ou l’organisation de projets de recherche pertinents. Il encourage ainsi le dialogue entre les différentes autorités et partenaires, afin de développer autant que possible ses compétences et connaissances en matière de planification d’urgence.
Expo 112 - 2013

Projets de recherche organisés par l'ISPU

 

  • "Le rôle du bourgmestre lors de la gestion des situations d’urgence' - 2011

L’objectif de cette recherche était d’approfondir et de préciser le rôle concret du bourgmestre lors d’une situation d’urgence. Cet ouvrage est un recueil d‘expériences et de bonnes pratiques relatives à la planification et situations d’urgence.

 

  • "Recherche relative au suivi des victimes de catastrophe" - 2011

Rapport de la recherche mis à disposition en ligne. 

  

  • "Opportunité et modalités de la création d’un conseil indépendant de recherche sur la sécurité en Belgique" - 2010 Plus d'info 

 

  • "La pratique des évacuations’ – 2009

Le but de cette recherche était de porter tant sur les aspects juridiques que pratiques d’une évacuation et d’exploiter les résultats des études et expériences belges et étrangères. Sur cette base, l’équipe de recherche pouvait développer des outils pratiques, afin de faciliter une réponse rapide et efficace lors d’évènements réels.

 
 
  • "Analyse de la communication de crise" – 2007

La méthodologie de l’enquête a été basée sur une étude de la littérature, de documents et sur une analyse de contenu, d’interviews individuelles et de groupes. 

Il ressort de l’étude de la littérature, qu’un investissement en communication de crise en situations d’urgence est indispensable. Les crises se sont souvent empirées à cause d’une communication inadaptée. L’objectif premier de la communication de crise est de mettre en garde la population et d’informer sur (l’évolution de) la situation, sur les mesures prises par l’autorité et sur les éventuelles actions que la population devrait entreprendre.

L’enquête a permis de constater que durant les dernières années, l’accent a été mis pour atteindre un niveau plus élevé de préparation dans le domaine de l’information à la population. L’importance de la communication en situations d’urgence fait dès lors partie intégrante de la gestion de crise. De ce fait, un travail avec les différents niveaux d’autorité a été fait sur la construction de structures, réseaux et canaux d’information.

 Dans ce projet d’enquête, un certain nombre de points d’action a été proposé, afin de développer l’information à la population en cas de situation d’urgence. Ces recommandations concernent entre autre la politique sur le personnel et les canaux de communication performants. Pour développer l’autoprotection du citoyen en cas de situations d’urgence, une proposition pour la communication du risque a également été formulée. 
 
  • "Communities and Regions Training for Emergency and Crisis Situation" (CoRTECS) – 2006

 

  • "Réquisitions" – 2005

Le but de la recherche était de disposer d’un outil efficace permettant de mieux comprendre la façon de réquisitionner. Cet outil devant servir dans le cadre de la planification d’urgence et de la gestion de crise. Cela a été réalisé via une analyse de tous les types de réquisitions en Belgique (civile, policière, militaire, …) à tous les niveaux (fédéral, régional, provincial, communal,…).

 

  • "Federal Risk Inventory, Survey and Knowledge building" (FRISK) – 2004

La société moderne est une société très complexe qui est exposée à toutes sortes de risques. Technologiques, naturels, terroristes, … autant de causes qui peuvent être à la base d’événements menaçants notre société.

A la suite de l’entrée en vigueur de l’AR du 31 janvier 2003 et la définition qui y est faite d’une situation de crise, le Centre de crise, via une enquête scientifique, souhaitait savoir à quelles sortes de risques est en proie notre société. Quels sont les risques les plus probables ? Quels risques ont le plus de conséquences pour la population belge et quelles sont les conséquences de ces dangers ?

L’enquête a résulté en une analyse claire sur les risques les plus probables par rapport à la population belge. Un classement de ces risques par nature et par conséquences possibles pour la population belge a également été réalisé.

  

Participation aux projets européens de recherche

Pour donner aux partenaires belges un accès à l’expertise étrangère, l’ISPU participe aussi à différents projets de recherche européens. Il garantit ainsi l’apport d’une expertise belge et le feedback des leçons tirées aux partenaires belges pertinents.

Voici quelques-unes des récentes sessions de lessons learned :

  • ERGO - 2009
    Le projet d’étude Evacuation Responsiveness by Government Organisations (ERGO) sous la direction de l’Aston University (UK, 2009-2010). Ce projet de recherche visait les aspects pratiques d’évacuations de grande ampleur.
  • Disaster 2.0 - 2012
    Le projet de recherche Disaster 2.0 sous la direction de la Warwick University (UK, 2012-2013). Ce projet de recherche visait l’utilisation d’applications web 2.0 et web 3.0 dans le domaine de la gestion de crise.

    Vous trouverez ici les résultats de cette recherche.

 

Réseaux

Suite à l’offre diverse d’initiatives, l’ISPU a développé un véritable réseau d’experts planification d’urgence et gestion de crise. Par ses activités, l’ISPU veut surtout réunir les gens et échanger des expériences. De plus, l’ISPU organise aussi plusieurs activités visant à faciliter cet échange :

 

  • Le comité scientifique : Ce comité scientifique donne un avis sur les activités de l’ISPU et vise l’échange entre les gens sur le terrain et les experts du monde académique ou du secteur de formation. Ce comité scientifique est composé de représentants:
    • Des cinq disciplines
    • Un fonctionnaire du Centre de Crise
    • Des services de planification d’urgence des Gouverneurs
    • Un ou plusieurs experts ou personnalités scientifiques universitaires désignés par le Directeur de l’Institut

 

  • Plateforme de concertation NPU : L’ISPU organise par trimestre une plateforme de concertation avec les responsables des services de planification d’urgence des gouverneurs. Les bonnes expériences pratiques sont ainsi échangées et les grandes lignes des priorités de la planification d’urgence prennent ainsi forme.