Parlez à quelqu'un

Gestion de crise

Plusieurs possibilités de soutien psychosocial sont offertes aux impliqués, victimes et leurs proches. Vous les trouverez détaillées ci-dessous.

 

  • Pour l’ensemble des citoyens, le Télé-accueil (numéro 107) offre une écoute attentive.  La CAOP (Confédération des associations d’orientation psychanalytique) propose également une prise en charge psychologique gratuite, pour tous ceux qui en exprimeraient le besoin.

 

  • Les impliqués, familles et proches de victimes peuvent par ailleurs prendre contact avec le SAPV (Service d’assistance policière aux victimes) de leur zone de police locale ou le SAV (Service d’assistance aux victimes) de leur Maison de justice.

 

  • Les blessés hospitalisés peuvent également compter sur le service social de l’hôpital dans lequel ils ont été pris en charge.

 

  • Enfin les intervenants des différents services de secours qui ont été mobilisés lors de ces événements, peuvent quant à eux se tourner auprès de leur structures internes. Qu’ils s’agissent des pompiers, policiers, ambulanciers, secouristes, agents de la protection civile ou télé-opérateurs, chaque discipline dispose de services de prises en charge psychologique.