Faire face à des évènements choquants

Terrorisme
Gestion de crise
A l'approche des commémorations en hommage aux victimes des attentats de Bruxelles, le service d'aide aux victimes de Bruxelles propose des groupes de parole adressés respectivement aux personnes victimes et aux proches de victimes décédées lors des attentats du 22 mars 2016.
  • Groupes de parole pour les victimes des attentats de Bruxelles : les lundis 13 et 27 mars de 17h à 19h, les mercredis 15 et 29 mars de 9h30 et 10h45 et les jeudis 16 et 30 mars de 9h30 à 11h30.
  • Groupes de parole pour les proches des victimes décédées lors des attentats de Bruxelles : les mardis 14 et 28 mars de 17h à 18h30.
Gratuit - Inscription par téléphone au 02/537.66.10

Une première information

Après ces évènements tragiques, comment tenter de reprendre une vie la plus normale possible ? Comment faire face aux conséquences d’un attentat ? Quels sont les problèmes qu’une victime d’attentat pourrait développer ? Comment réagissent les enfants aux évènements traumatiques ?

Le SPF Santé publique a édité une brochure rassemblant des réponses à ces différentes interrogations.

Cette brochure est également disponible en anglais.

Où les victimes peuvent-elles trouver du soutien ?

Personne n’est sorti indemne des attentats de Bruxelles et les impliqués, les victimes, leurs familles vont spécialement avoir besoin de notre soutien à tous. Qu’ils sachent qu’avoir besoin d’aide ne signifie pas que l’on «ne sais pas se prendre en charge » ou que l’on « dysfonctionne». Plusieurs possibilités s’offrent à eux pour faire face à cette situation.

Ils peuvent, comme tout citoyen, contacter le centre Télé-Accueil (107). Ce service est gratuit et accessible aussi bien aux enfants qu’aux adultes. La confidentialité de l'appel ainsi que l'anonymat de l'appelant sont garantis.

Les victimes ainsi que leurs familles peuvent également contacter un service d’aide aux victimes pour obtenir une aide sociale ou un accompagnement psychologique.

Les victimes peuvent par ailleurs s’adresser à un service d’accueil des victimes pour obtenir des informations sur la procédure judiciaire en cours et sur les droits qu’elles ont dans ce cadre ou pour être accompagnées lors des différentes étapes de cette procédure

Les blessés hospitalisés peuvent compter sur le service social de l’hôpital dans lequel ils ont été pris en charge.

Où les intervenants des services de secours peuvent-ils trouver aide et soutien ?

Les intervenants des différents services de secours qui ont été mobilisés lors de ces événements peuvent se tourner auprès de leurs structures internes. Qu’ils s’agissent des pompiers, policiers, militaires, ambulanciers, secouristes, agents de la protection civile ou télé-opérateurs, chaque discipline dispose de services de prise en charge psychologique.

Comment réagir avec les médias?

Vous êtes victime ou membre de la famille de la victime et les médias vous posent des questions: ce site vous apportera quelques conseils pour pouvoir gérer la situation: www.victimesetmedias.be