Assurances

Gestion de crise
Assuralia, l’union professionnelle des entreprises d’assurance, partage la douleur des victimes des horribles attentats du 22 mars ainsi que celle de leurs proches. Comme les assurances jouent un rôle important dans la prise en charge de dommages, cette page rappelle les principales assurances qui pourraient être appelées à intervenir dans ce contexte en faveur de particuliers.

 

 

A qui s’adresser ?

Les victimes et/ou ayant-droits sont invités à se mettre en rapport avec les assureurs concernés (entreprises d’assurances et intermédiaires et, pour les assurances groupe, les employeurs) pour déclarer leurs dommages et recevoir des informations personnelles sur les couvertures dont ils bénéficient.

 

 

Quelles assurances peuvent intervenir ?

 Les principales assurances propres aux victimes susceptibles d’intervenir sont :
 

  •  Assurances sur la vie: versent en cas de décès un capital ou une rente au bénéficiaire désigné. Le capital est parfois majoré en cas de décès accidentel. Ne perdez pas de vue des garanties spécifiques, comme les assurances vie ou accidents liées à un compte bancaire ou une carte de crédit;
     
  • Revenu garanti et Assurances accidents : interviennent en fonction du taux d’incapacité ou d’invalidité ;
     
  • Assurances hospitalisation : organisées sur une base individuelle ou collective (souvent via l’employeur) comme complément aux remboursements par les mutualités ; elles couvrent les hospitalisations et les frais des soins médicaux et paramédicaux et de médicaments qui y sont liés ;
     
  • Assurances protection juridique : celles-ci aident l’assuré à faire valoir ses droits au travers de la recherche d’un règlement amiable, d’une intervention dans les frais d’expertise (médicale), et, si nécessaire, dans les frais de procédure et les honoraires d’avocat. Il peut s’agir d’un contrat distinct ou d’une garantie comprise dans une assurance « familiale », dont la couverture peut être moins étendue;
     
  • Assurance accidents du travail : obligatoire pour tout employeur, cette assurance prévoit des prestations en cas de lésions corporelles, tant pour des accidents au cours du travail que sur le chemin du travail, selon les calculs prévus par la loi en matière de soins de santé, de frais funéraires, de revenus de remplacement et de rentes aux membres du ménage. L’employeur peut avoir souscrit des extensions de garantie au-delà des indemnités requises en vertu de la loi;
     
  • Assurance de responsabilité obligatoire en cas d’incendie ou explosion : obligatoire pour les exploitants d’établissements accessibles au public dont les aéroports et le métro. Ceux-ci doivent souscrire une assurance particulière : celle-ci intervient dans les lésions corporelles et les dommages matériels en cas d’incendie ou d’explosion, sans qu’il ne soit nécessaire de prouver une faute.

 

 

Quand y a-t-il couverture pour les conséquences d’attentats ?

La loi du 1er avril 2007 organise la couverture obligatoire du terrorisme dans les types de contrats les plus courants dont quasiment tous les citoyens bénéficient, que ce soit comme particuliers ou comme travailleurs :

 

  • l’ensemble des assurances sur la vie, tant individuelles que « groupe » ;
  • les assurances maladie, comprenant surtout les garanties « hospitalisation » mais aussi des garanties « revenu garanti » ;
  • les assurances contre les accidents du travail, y compris celles couvrant des fonctionnaires et y compris les lésions subies sur le chemin du travail ;
  • les assurances contre les accidents corporels ;
  • l’assurance incendie « risques simples » (habitations, commerces et PME) ;
  • l’assurance de la responsabilité civile de l’exploitant d’établissements accessibles au public en cas d’incendie ou d’explosion.

 

En ce qui concerne les autres contrats (omnium auto, assistance, protection juridique, assurances de pertes d’exploitation et de « grands risques » incendie, notamment), la couverture contre les actes de terrorisme n’est pas obligatoire, mais l’exclusion doit figurer en termes explicites dans les contrats

Vous trouverez plus d'information sur le site de l'Union professionnelle des entreprises d'assurance: www.assuralia.be

 

 

Pour les victimes de Maelbeek

La STIB et Ethias propose un numéro de téléphone ainsi qu'une adresse e-mail à destination des victimes et des proches des victimes des attentats survenus mardi 22 mars 2016 à la station de métro Maelbeek. Ils pourront y trouver de l'assistance ainsi que des réponses concrètes aux questions qu'ils pourraient avoir concernant leur préjudice.

0800 94 005 (depuis l'étranger +32 4 235 86 90) et metro2203@ethias.be

 

Pour les victimes de Zaventem

L'assureur de Brussels Airport met un numéro de téléphone et une adresse e-mail unique à disposition des personnes ayant subi des dommages suites aux attentats à Zaventem le 22 mars.

Vous pouvez les joindre au numéro 02 894 72 22 ou via airport2203.be@amlin.com.

 

Pour les victimes étrangères

Les victimes étrangères peuvent se référer directement à leur Ambassade en Belgique.