IRE – 4/12/2014 : Simulation d’un incident radiologique

Exercice national du plan d’urgence nucléaire et radiologique à l’Institut des Radioéléments à Fleurus.
IRE

Ce jeudi 4 décembre, un exercice simulant un incident radiologique sera organisé par le Centre de Crise national (Service Public Fédéral Intérieur) à l’Institut des Radioéléments (IRE) à Fleurus.

L’objectif de cet exercice est de tester les plans et procédures d’urgence, pour mieux protéger la population concernée en cas de réel incident. La population riveraine pourrait être amenée à entendre les sirènes internes du site, testées à cette occasion. Aucune action n’est attendue de la population.

 

Tester pour mieux protéger

Un exercice de planification d’urgence vise à évaluer concrètement, par une mise en situation, l’efficacité des plans et procédures d’urgence existants. Après chaque exercice, les aspects testés font l’objet d’une évaluation approfondie afin de les adapter si nécessaire. Tous les services concernés veillent ainsi à l’amélioration permanente des procédures à appliquer en cas d’incident réel, afin de protéger la population. 

Conformément au plan national d’urgence nucléaire et radiologique pour le territoire belge, un exercice doit se tenir tous les deux ans pour l’Institut des Radioéléments (IRE) situé à Fleurus.

Objectifs de l’exercice du 4 décembre

L’exercice du 4 décembre permettra de tester les plans d’urgence nationaux, provinciaux et communaux ainsi que le plan interne de l’IRE. L’accent sera en particulier mis sur: 

  • l’alerte de tous les acteurs concernés (Ministres, administrations fédérales et autorités locales, services d’urgence et d’intervention,…),
  • l’alerte et l’information de la population par les autorités locales (simulation),
  • l’activation d’un call-center de crise au niveau national (simulation),
  • l’interaction entre l’IRE et les autorités concernées,  
  • la protection des intervenants,
  • le déploiement d’un poste de commandement opérationnel et la mise en place (non effective) de périmètres de sécurité. 

 

Sirènes

Si les sirènes d’alerte de la population seront testées de manière inaudible, il se peut néanmoins que les sirènes internes du site de l’IRE soient déclenchées. Il se pourrait en effet, qu’en fonction du scénario, l’exploitant décide par exemple de mettre à l’abri son propre personnel. Aucune action spécifique ne sera toutefois attendue de la population riveraine.

 

Qui participe à l’exercice ?

L’exercice est organisé par la DG Centre de crise (SPF Intérieur), en concertation avec

  • les services fédéraux des Gouverneurs du Hainaut et de Namur,
  • les communes de Fleurus et Farciennes, 
  • les services d’urgence et d’intervention concernés,
  • l’Agence Fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) et sa filiale Bel V (organisme de contrôle),
  • ainsi que l’Institut des Radioéléments (IRE). 

Le Centre de Crise fait partie du Service Public Fédéral Intérieur