Incident à Doel 4

Gestion de crise
Nucléaire
Ce mardi 10 janvier après-midi, le Centre de Crise a été informé qu’un échappement de vapeur s’est produit dans la partie non-nucléaire de l’unité 4 de la Centrale nucléaire de Doel.

Selon les procédures de sécurité prévues, le réacteur s’est mis automatiquement à l’arrêt.

Sur base d’une notification initiale de l’exploitant (N1), le plan d’urgence nucléaire a été préventivement activé. Après des analyses plus poussées, la situation s’est avérée sous contrôle. Le plan d’urgence a donc été levé. Il n’y a jamais eu de danger pour la population ou l’environnement.