Sur le Centre de Crise

La Direction Générale Centre de Crise est au service du gouvernement fédéral 24 heures sur 24.

Elle peut en permanence recueillir, analyser et diffuser les informations nécessaires aux autorités politiques et exécutives.

Le Centre de Crise offre en outre son infrastructure et son savoir-faire en gestion interdépartementale et en coordination de crises au niveau national.

Alain Lefèvre est actuellement le Directeur général ad interim du Centre de Crise.

 

Missions

  • Veille active : le Centre de Crise garantit une permanence ininterrompue (24 heures sur 24, 7 jours sur 7) pour la collecte, l'analyse et la diffusion de toute sorte d'informations urgentes aux instances compétentes
  • Point d'alerte national et international : le Centre Gouvernemental de Coordination et de Crise est un point de contact national et international en cas d'alerte. Les autorités compétentes peuvent, à travers lui, être rapidement informées d'un événement survenant dans le pays ou à l'étranger et qui est pertinent pour la sécurité en Belgique. Il peut, en fonction du cas, activer les procédures d'alerte. En dehors des heures de bureau, le CGCCR assure la permanence de certains départements fédéraux, pour lesquels un tour de garde est établi.
  • Ordre public : le Centre de Crise est impliqué de près dans la planification, la coordination et le suivi de la sécurité lors d'événements de grande ampleur qui nécessitent une préparation et une coordination entre différents services. Le Centre de Crise organise la sécurité des personnalités (chefs d'Etat et de gouvernement) et des institutions (ambassades...) en Belgique.
  • Organisation de la planification d'urgence : le Centre de Crise assure l'organisation et la coordination de la planification d'urgence. Le but est de concevoir la planification d'urgence au niveau fédéral, en concertation avec les différents partenaires.
  • Infrastructure pour la gestion de crise : le Centre de Crise offre un appui à la gestion de crise, par la disponibilité immédiate du personnel et des moyens nécessaires en préparation des décisions urgentes. La DGCC dispose à cet effet d'une infrastructure adaptée à la gestion de crise.

 

24/7 au service du Gouvernement belge

La Direction Générale Centre de Crise (DGCC) emploie quelque 85 collaborateurs. La moitié d'entre eux environ travaillent dans un système de rotation au service Gestion intégrée des crises et des événements, ce qui permet d'organiser une permanence 24 heures sur 24.

En ce qui concerne plus spécifiquement les matières relatives à l'ordre public, ce service est renforcé par 3 officiers de liaison de la Sûreté de l'Etat, de la Police Fédérale et de la Police Locale.

Les autres collaborateurs travaillent au service Planification d'Urgence ou ont une fonction d'appui au niveau juridique, au niveau de la communication, de la gestion du personnel, de la comptabilité, de l'informatique, de la logistique ou du secrétariat.

Le bureau de Projet Regetel et le service Alerte sont également intégrés dans le fonctionnement du Centre de crise.

Pour plus d’information sur les missions du Centre de crise, téléchargez la brochure informative « Votre sécurité, notre souci ».

Le Service Public Fédéral Intérieur a développé un film présentant ses missions et ses directions.  Consultez ici le passage de la Direction Générale Centre de Crise.

 

Historique

A la suite de quelques événements importants survenus dans les années ‘80 (comme les attentats perpétrés par les CCC, la tragédie du Heysel, l'accident nucléaire de Tchernobyl, le naufrage du Herald of Free Enterprise) le Gouvernement constatait qu’il ne disposait pas d’un service civil de permanence. Une infrastructure permanente permettant de gérer les crises manquait également.

Le Centre Gouvernemental de Coordination et de Crise (CGCCR) a été créé en 1986. L’Arrêté Royal du 18 avril 1988  a constaté légalement cette création. 

Depuis janvier 2003, le Centre de Crise constitue une des 5 Directions Générales du SPF Intérieur.

Les deux volets du Centre de crise, c’est-à-dire la Permanence et le service Ordre public demeurent bien entendu des éléments majeurs de la nouvelle structure. Vu l’intérêt de ceux-ci, ces deux volets sont désormais harmonisés sous la dénomination “Gestion intégrée de crises et d’événements”.

Ce noyau est complété par le service “Planification d’urgence”, organisant, notamment, les activités de l’Institut Supérieur de Planification d’Urgence.

Depuis 2003, tous les rallyes sont traités par la Commission Rallyes, dont la présidence et le secrétariat sont assurés par le Centre de Crise. La Commission Rallyes rend aux bourgmestres un avis sur les aspects de l'épreuve relatifs à la sécurité. 

En août 2003, l’intégration du Bureau de Projet REGETEL devient une réalité. Le réseau REGETEL constitue une partie importante de la palette complète de systèmes alternatifs de communication qui sont utilisés par l’autorité fédérale en cas de crise.

En 2009, le Service Alerte a également rejoint le Centre de crise. Outre la gestion du réseau de sirènes, le service prévoit depuis une modernisation des canaux d’alerte afin de pouvoir alerter les citoyens concernés lors d'une situation d'urgence.

En 2009, la Direction Infrastructure critique a été créée au sein du Centre de Crise qui est le coordinateur des activités liées aux infrastructures critiques en Belgique. Il intervient comme point de contact belge pour les Etats membres européens et la Commission européenne.

Travailler avec nous ?

La Direction Générale Centre de Crise (DGCC – SPF Intérieur) est 24h/7j au service du Gouvernement fédéral en matière de planification d’urgence, de gestion interdépartementale des situations d’urgence et d’événements importants.

Afin de renforcer ses missions-clés, le Centre de crise va recruter prochainement plusieurs collaborateurs. Pour être informé des offres d’emplois présentes et à venir, suivez le site web du SELOR.


Nous avons actuellement une offre d'emploi ouverte: Directeur Général pour la Direction Générale Centre de Crise (m/f/x)

Le Centre de Crise fait partie du Service Public Fédéral Intérieur